162
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-162,qode-social-login-1.1.3,stockholm-core-1.2.1,select-theme-ver-5.2.1,ajax_fade,page_not_loaded,side_area_over_content,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive

Retour sur 20 ans d’Evistone…

Gaetano FERRARA, qui êtes-vous?

GF / Je suis avant tout quelqu’un de curieux et de passionné par le monde qui m’entoure. Quand j’ai une idée, j’ai besoin de la mettre tout de suite en application. En tant qu’électro-mécanicien de formation, j’adore adapter et détourner mes outils de travail pour me permettre de concrétiser des projets parfois insolites.

Vous définiriez-vous comme un artiste?

GF / Mon travail en tant qu’artiste est directement lié à mon parcours de vie et à mon héritage familial. A travers un style plutôt épuré et minimaliste, j’ai à coeur de mettre à l’honneur les matières premières, de débarrasser le superflu pour revenir à l’essentiel.

En quoi vos racines vous ont-elles aidé à devenir l’homme que vous êtes aujourd’hui?

GF / Polyvalent dans le travail des matières (bois, pierre, métal et le verre). Cadet d’une famille italienne de 6 enfants, j’ai été formé dès l’enfance par mon père qui était maçon de formation et habile de ses mains. Il arrivait fréquemment le soir qu’il prenne un morceau de métal, le fasse chauffer dans la cheminée et qu’il nous montre comment le travailler, le modeler. Nous avions également un atelier en-dessous de la maison dans lequel mon père et mes frères travaillaient la pierre. Très tôt, j’ai donc été initié à la taille et à la sculpture de cette matière noble.  On peut dire que je suis tombé dedans quand j’étais petit.

Adolescent, j’ai été initié par mon oncle, ébéniste, au travail du bois. Lorsque l’on est élevé dans le travail, cela nous semble naturel de prolonger cela à l’âge adulte. A 18 ans, j’ai donc rejoint l’entreprise familiale et entrepris parallèlement un graduat en cours du soir en électro-mécanique. J’adorais réparer et adapter les machines présentes dans notre atelier. Rapidement, j’ai voulu dessiner mes propres machines afin d’améliorer la productivité. J’ai ensuite voyagé en France, en Suisse, en Italie… Je me suis formé aux nouvelles techniques afin d’approfondir le travail des matières premières.

Racontez-nous comment est née l’aventure Evistone?

GF / C’est au début des années 2000 que je me suis lancé seul. J’ai immédiatement investi dans la technologie. J’étais d’ailleurs un des premiers à avoir un centre d’usinage dans le zoning des Hauts-Sarts où nous sommes installés. 

Nous développions des gammes de produits pour créer des salles de bains, des cuisines, du mobilier haut-de-gamme. Nous avons participé à un grand nombre de foires partout dans le monde, Paris, Amsterdam, Dubaï, le Quatar, sans oublier la Belgique. Les rencontres faites à ces occasions nous ont permis de réaliser des chantiers prestigieux. Nous avons compté jusqu’à 5 personnes dans une structure qui tournait à plein régime.

Et aujourd’hui, après 20 ans, comment Evistone a-t-elle évolué?

GF / 20 ans après, le monde a changé et Evistone s’est adapté. Aujourd’hui nous avons à coeur d’ouvrir le marché du design au consommateur afin de lui permettre de posséder une pièce unique, de réaliser un projet personnel auquel il tient.

Nous créons des salles de bain, des cuisines, des tables, des bibliothèques, des cheminées, des plans de travail, des escaliers, des meubles de télévision, des receveurs de douche, des miroirs, des bars… Nous habillons également des radiateurs. Nous personnalisons tous nos produits et réalisons tout sur mesure.

Selon vous, quels sont les points forts d’Evistone?

GF / En entrant chez Evistone, chaque client a la garantie d’avoir un travail réalisé avec sérieux et minutie et un mobilier qui a la particularité d’être unique, stylé et intemporel.

Nos valeurs ajoutées se trouvent à la fois dans la maîtrise complète de la chaîne de fabrication (nous réalisons tout en atelier et sans sous-traitance) et à la fois, dans la maîtrise des 4 grandes matières que sont la pierre, l’acier, le bois et le verre.

A votre avis, comment va évoluer Evistone, quels sont les défis futurs?

GF / Personne ne peut prédire l’avenir, mais notre force a toujours été d’anticiper.  Nous nous sommes toujours adaptés aux attentes de nos clients, à l’évolution du marché… Aujourd’hui nous revenons en force vers l’authenticité, le naturel et le durable. Nous n’avons pas attendu cette prise de conscience pour agir. Nous avons toujours travaillé dans ce sens avec des matières nobles.

Nous voulons créer du mobilier prestigieux qui dure toute une vie…